Refus de la citoyenneté pour mensonges ou fausses déclarations ?

Refus de la citoyennete pour mensonges ou fausses declarations 

Chaque année, plus de 700 000 étrangers veulent obtenir la citoyenneté américaine et ils sont prêts à tout pour arriver au statut de résident permanent, puis de citoyen américain. Mais malheureusement, demander la carte verte aux États-Unis peut vous être refusé pour des raisons de fausses déclarations ou de mensonges lors des différents entretiens passés pour obtenir la naturalisation. Cet article fait justement le point à ce sujet. 

Peut-on s’attendre à un refus catégorique dans les deux cas ?

Les services de l’immigration américaine sont formels à ce sujet, toute forme de mensonges ou de fausses déclarations peut vous coûter vers et vous empêchez d’atteindre la citoyenneté américaine. Au pire, une fois qu’elles seront découvertes, la carte verte américaine en votre possession peut vous être retirée et vous pourriez même être poursuivi en justice, jugé par la cour pénale, puis expulsé hors des États-Unis. 

Ainsi, pour espérer avoir une chance que votre demande de naturalisation soit acceptée, évitez autant que possible les mensonges ou les fausses déclarations. Mais qu’entend-on par ces deux termes ? 

Mensonges ou fausses déclarations, de quoi s’agit-il ?

Une fraude relative à des mensonges pour obtenir la citoyenneté américaine ou la green card fait référence à des faits que vous inventez pour cacher la vérité ou votre situation réelle. C’est par exemple le cas si vous attestez être marié(e) à un citoyen américain et que ce n’est pas le cas, ou encore que vous mentez lors de votre entretien à l’ambassade concernant votre passé. 

Pour ce qui est des fausses déclarations, elles concernent généralement la falsification des documents officiels qui vous sont exigés dans les procédures de demande. En effet, de nombreuses personnes peuvent être tentées de modifier certaines parties de leur document pour optimiser leurs chances d’obtenir la carte verte. Ceci peut concerner les passeports, les visas, les titres de voyage, les diplômes, les certificats de compétence, les titres d’apprenti, les certificats de naissance, de résidence, de mariage, d’annulation, de décès ou encore de police. 

Les sanctions appliquées peuvent aller jusqu’à une interdiction formelle d’entrer dans les États-Unis durant les 5 prochaines années, d’être accusé de crime ou encore d’être renvoyé dans votre pays d’origine. Ainsi, pour éviter d’en arriver jusque-là, vous avez intérêt à être honnête et dire entièrement la vérité lors des entretiens officiels. 

Qu’en est-il des refus de citoyenneté dus à des fautes mineures ?

Parfois, le refus de la citoyenneté peut venir de fautes mineures comme une lettre manquante sur votre nom, un prénom omis ou encore une date de naissance faussée. Il est bien possible d’éviter ce genre d’erreur en effectuant une vérification minutieuse de chaque élément mentionné dans vos documents. 

Et pour optimiser vos chances et voir votre demande de naturalisation acceptée, vous avez bien intérêt à vous faire aider par un professionnel de l’immigration qui vous épaulera tout au long du processus jusqu’à ce que votre nouveau statut de nationalité américaine soit délivré. Cette aide est d’autant toujours appréciable sur tous les niveaux, même pour faire son inscription green card avant de participer à la loterie de la carte verte